Rapport – Global Risks 2013

Ecrit par spagano sur . Publié dans Adaptation, Cité, Développement économique, Gestion du risque, Indicateurs, Management environnemental, Modèles économiques, Outils, Références, Résilience, Stratégies territoriales, Supply chain responsable

Il y a quelques jours je parlais de l’incertitude, de la gestion des risques et des modèles économiques.

« Le rapport Global Risks 2013 du World Economic Forum repose sur une enquête à laquelle ont participé plus de 1 000 experts du secteur privé, du secteur public, des milieux universitaires et de la société civile, dans le but d’analyser 50 risques mondiaux.
Il en ressort que les profondes disparités de revenus constituent le risque mondial le plus susceptible de se concrétiser au cours de la prochaine décennie, et que la défaillance majeure du système financier est le risque dont les effets seraient les plus marquants s’il se matérialisait. Quant aux déséquilibres budgétaires chroniques et à la crise de l’approvisionnement en eau, ils figurent parmi les cinq risques les plus susceptibles de se concrétiser et dont les effets seraient les plus marquants la fois. »

 

Rapport spécial : La résilience nationale face aux risques mondiaux.

Cette année, le Rapport spécial aborde la question difficile de savoir comment un pays devrait se préparer face à un risque sur lequel il n’a apparemment aucun contrôle ou aucune influence. Une approche possible repose sur la « pensée systémique » et l’application du concept de résilience au niveau des pays. Le rapport présente cinq composantes de la résilience robustesse, présence de solutions de rechange, capacité à trouver de nouvelles solutions, capacité à réagir, et rétablissement et qui peuvent être appliquées à cinq sous-systèmes des pays : économie, environnement, gouvernance, infrastructures et aspects sociaux.
Il en résulte un outil de diagnostic qui permet aux décideurs d’évaluer et de contrôler la résilience nationale face aux risques mondiaux.

Même si ce rapport spécial se veut conçu selon une approche systémique, il y manque encore beaucoup d’éléments pour mesurer la fragilité et la résilience des territoires. Mais c’est déjà bien de voir que le concept de résilience fait son entrée à ce niveau de gouvernance, dans un rapport global qui pose assez bien les enjeux globaux (à l’échelle macro) auxquels nos territoires et nos économies doivent se préparer. Saurons nous changer de modèle ?

globalrisk_2013

Extrait du sommaire

    Section 2

  • Testing Economic and Environmental Resilience
  • Digital Wildfires in a Hyperconnected World
  • The Dangers of Hubris on Human Health

Section 3

  • Special Report: Building National Resilience to Global Risks

Livre : Les indicateurs financiers du développement durable

Ecrit par spagano sur . Publié dans Indicateurs, Livres, Management, Responsabilité sociétale, Soutenabilité faible

wpid-indicateurs_financiers-2010-10-18-08-53.jpeg

Sous un discours austère et avec des approches plutôt orientées « soutenabilité faible », cet ouvrage a le mérite de structurer l’approche développement durable dans le management de l’entreprise. Ce n’est pas vraiment un guide pour la création de tableaux de bord ou d’indicateurs originaux, et les méthodes de management ne sont pas toujours très adaptées, surtout au regard de l’actuelle ISO 26000.

Toutefois, il apporte une vision synoptique du développement durable dans l’entreprise, avec notamment une approche en trois temps (gérer le passé, le présent et le futur), avec pour chacun de ces temps, des outils par étape dans la progression dans le temps. Son autre point fort est de bien démontrer l’impact futur pour la valeur (de reprise ou d’adaptation aux nouvelles contraintes légales) d’une entreprise qui aurait négligé l’environnement et le social dans le passé… Études de cas à l’appui.

Dans ma bibliothèque :
Les indicateurs financiers du développement durable, Paul de Backer, Édition d’organisation, juin 2005.